mercredi 25 avril 2018

L'OEIL DU PARC NORD: LES ETRANGES COMPORTEMENTS DES CANARDS COLVERTS OBSERVES AU PARC DES ULIS:

           

                                                                   20 AVRIL:


                 LES SURPRISES DE L'ETANG: VIOL EN REUNION CHEZ LES COLVERTS ...

 Une scène d'un rare violence, délicate à interpréter, s'est  déroulée devant mon objectif: plusieurs colverts s'en sont pris sauvagement à un de nos deux Inséparables tout blancs (depuis qq jours d'ailleurs séparés).
Pourquoi à lui? Les canards , comme bcp d'hommes, haïssent-ils la différence? Les canards sont-ils donc racistes? La violence était telle qu'on pouvait penser qu'ils voulaient le tuer : dans une des  images, on voit le pauvre canard blanc  maintenu sous l'eau! (image 2).

En réalité, il s'agit d' un viol en réunion, scène courante au printemps chez le peuple colvert! A plusieurs, les mâles esseulés s'en prennent en effet sauvagement aux femelles non fécondées.


 Mais il y a un hic: c'est le canard blanc mâle auquel ils s'en prennent!


 Les canards sont-ils donc homos, ou "bis"??? Ou bien, ce canard blanc étant différent d'eux  le prennent-ils pour une femelle! La scène s'est poursuivie sauvagement hors de l'eau (image 4).. Quelques instants plus tard, je croise de nouveau notre canard blanc mâle, et pleine forme! (Images 5 et 6). Ce qui fait pencher pour la 2e hypothèse, aussi surprenante soit-elle: ce n'est pas tenter de le tuer qu'ils entreprenaient!!!

                                  Ils sont plusieurs à assaillir le malheureux canard blanc férocement.

                                                                             Autre vue.

                                           Ils lui enfoncent la tête sous l'eau: un désir de tuer?

                                La traque forcenée se poursuit à terre: une scène peu équivoque?

          Un vrai viol en réunion , courant chez les canards; mais d'habitude la victime est une femelle!

                                           UNE VINGTAINE DE MINUTES PLUS TARD:

Notre canard blanc mâle (reconnaissable aux petites plumes en crochet sur sa queue) semble bien remis de ses émotions.

                                                                A FOND LA FORME!

                                                            21 AVRIL:
                                    REAPPARITION DE LA FEMELLE INSEPARABLE!

Bonne nouvelle, il ne lui est rien arrivé! Le couple s'est reformé ce matin: provisoirement? La cane va-t-elle de nouveau disparaître, ce qui renforcerait l'hypothèse d'une couvaison. Bientôt dérangé par un chien, le couple a gagné un certain petit îlot où il se pourrait qu'un nid les attendait...Photo: à droite Monsieur, avec ses petites plumes à la queue qui rebiquent, à droite madame



                                                      23 AVRIL:
          Et si le canard poursuivi le 20 était une cane?

En y réfléchissant ce matin au réveil, j'ai été pris d'un doute..: LE CANARD BLANC ETAIT PEUT-ETRE UNE CANE!
Après quelques recherches sur internet, j'ai pu voir que le comportement homosexuel chez les colverts était PLUTÖT RARE, et qu'en tous cas le viol en groupe d'un mâle n'a jamais été signalé. En revanche, le VIOL EN GROUPE D'UNE CANE NON FECONDEE est courant au printemps.
Comme la femelle blanche avait disparu depuis plusieurs jours et qu'on ne voyait plus que le mâle, que par ailleurs j'avais fait l'hypothèse que la femelle avait peut-être disparu pour couver, je me suis peut-être trompé: c'est peut-être bien la femelle qui a subi ces assauts... ce qui voudrait dire que la petite cane était non fécondée, et que le couple fidèle qu'elle forme avec le mâle blanc qui est son frère n'est pas un vrai couple, et qu'il n'y a pas d'inceste!
Cependant je n'ai aucune preuve dans un sens ou dans l'autre, car les photos ne permettent pas d'apercevoir le signe distinctif (plumes qui rebiquent à la queue) qui permettrait d'affirmer qu'il s'agissait du mâle. Et je ne me souviens plus vraiment si j'ai ou non aperçu ce signe distinctif au cours de la scène. Ouf! Une porte reste ouverte à une interprétation plus classique qui rassurera peut être certaines personnes!


                                                                            Les Inséparables.

                                                     25 AVRIL:

 LE CANARD BLANC MALE DE NOUVEAU ASSAILLI PAR DES COLVERTS!

 Un grand bruit d'ailes battantes venu de la berge, l'image d'un canard blanc qui s'envole verticalement comme pour aller se percher... Je me dépêche d'aller voir, pensant qu'il arrive encore qq chose aux canards blancs du parc! Eh oui, quand j'arrive je surprends un colvert assaillant dans l'eau qui? LE CANARD BLANC MALE; cette fois pas de doute (IMAGE 1 on le reconnaît avec ses petites plumes qui rebiquent à la queue). Mais je n'en ai pas assez vu pour savoir si c'était un comportement de viol ou une simple charge agressive. 2e constatation: un peu plus tard notre canard blanc lisse ses plumes paisiblement en compagnie d'un autre colvert;(IMAGE 2). Donc il n'est attaqué que par CERTAINS COLVERTS;un peu plus tard, voici notre canard blanc qui grimpe sur la berge MALGRE MA PRESENCE proche (IMAGE 3)... Je m'éloigne, un peu plus loin je me retourne... juste à temps pour voir la femelle descendre de l'arbre où elle était cachée (c'est elle qui s'était envolée au début).Voilà pourquoi il voulait absolument venir sur la berge! C'est pas de l'amour ça? Autrement dit, ILS ONT ETE ATTAQUES TOUS LES DEUX; décidément leur tète de canard blanc ne revient pas à certains comparses. Ou alors le mâle blanc a été simplement chassé par les autres, parce qu'ils s'intéressent à sa femelle? Il reste une incertitude. Maintenant les voilà réunis tous les deux, on dirait qu'ils se cachent dans la végétation (IMAGE 4). PS: je crois de moins en moins que la cane couve, car on les voit trop souvent ensemble. A suivre...





                                                                    26 AVRIL:
   Ce matin les Inséparables étaient perchés... peut-être pour mieux voir arriver leurs agresseurs?



PS: les colverts mâles libidineux s'attaquent aussi aux femelles des couples déjà constitués, j'en ai été témoin ce matin.

L'OEIL DU PARC NORD: OBSERVATION DU COMPORTEMENT DES OIES AU PARC DES ULIS (avril 2O18).


                                                                      25 AVRIL:

                                     LE POINT SUR LA SITUATION DES OIES BERNACHES:

La situation est stable, et après une certaine "guerre des oies", pacifiée: chaque couple a son territoire. Le couple n°1, le plus ancien, qui a des petits depuis 3 ans, occupe l'est de l'étang; le mâle est en ce moment solitaire car la femelle couve (IMAGE 1); le couple le plus récent est sur l'ouest de l'étang, petit bassin inclus.Là encore le mâle est seul, et je pense que la femelle couve (IMAGE 2); Si cela se confirme, ce sera le 2e couple à se reproduire au parc. Enfin, un 3e couple, le plus récent, séjourne depuis plusieurs semaines sur le petit étang; pas de couvaison en vue pour ce dernier couple (IMAGE 3).


Le mâle du 1er couple (est de l'étang).


Le mâle du 2e couple (ouest de l'étang et petit bassin)



Le 3e couple (petit étang)



26 AVRIL:



Le  HERON ATTAQUE PAR LES OIES:

 Ce matin le héron avait choisi de se poser au bord du petit étang (IMAGE 1); mal lui en a pris, car c'est le territoire, nous le savons, du 3e couple d'oies bernaches, qui se promenait paisiblement sur le dit étang (IMAGE 2). Surprise: dès qu'elles ont aperçu le héron, les deux bernaches ont jeté ces sortes d'aboiements qu'émettent ces oiseaux quand ils sont énervés ou inquiets, et le mâle a chargé violemment le héron (IMAGE 3).Le héron se réfugie plus haut sur la berge, mais poursuivi par le mâle ne demande pas son reste et s'envole (IMAGES 4 et 5). Je savais que les oies chassaient leurs congénères s'ils empiétaient sur leur territoire, mais je ne savais pas qu'ils pourchassent aussi d'autres gros oiseaux comme le héron!

Au bord du petit étang, le héron.

Le couple d'oies bernaches du petit étang s'y promène paisiblement.

Les oies ont vu le héron: le mâle charge...

Le héron se réfugie plus haut sur la berge...

Mais finalement quitte les lieux à tire d'ailes.

UN PEU PLUS TARD:
GUERRE DE TERRITOIRES ENTRE LES OIES BERNACHES:
je disais hier que la situation était pacifiée entre les oies , qui se sont réparti le territoire du parc, mais il y a encore quelques ACCROCHAGES! Ce matin, je retrouve l'oie mâle n°1, tranquille,à son endroit préféré (IMAGE 1). Mais voici qu'apparaît, sur la droite, venant de "leur" petit étang, les deux oies du couple  n°3 qui viennent de chasser le héron;(IMAGE 2).Aussitôt l'oie n° 1 commence à caqueter et se met en alerte.(IMAGE 3); là je suis à peu près sûr qu'il va y avoir du grabuge. Je n'ai jamais vu l'oie n°1 tolérer une telle intrusion sur son territoire! Ca ne manque pas: elle charge (IMAGE 4) et même décolle (IMAGE 5) pour fondre sur les intruses! Elle les poursuit tour à tour, les bouscule (IMAGES 6 et 7) Mais celle ci tournent en rond sans s'en aller. L'oie n°1 garde une attitude menaçante (Image 8), charge à nouveau (IMAGE 9); mais le couple ne s'éloigne pas vraiment. SURPRISE: l'oie n°1 semble se résigner et s'éloigne pour regagner son coin (IMAGES 1O, 11 et12) ; c'est la 1e fois que je la vois renoncer!  Une demi heure après, je repasse au même endroit. Une nouvelle charge de l'oie n°1 chasse définitivement le couple récalcitrant vers "son " étang! Je savais bien que l'oie n°1 ne renonçait pas; il lui a fallu le temps de recharger ses batteries!

L'oie mâle du couple n°1 tranquille dans son coin préféré.

Apparition du couple n°3 venant du petit étang après avoir chassé le héron.

Aussitôt le mâle N°1 est en alerte!

C'est la charge!

Décollage...


Premières attaques.

L'oie N°1 menace...

... charge encore!

... puis à ma grande surprise regagne son coin (à gauche) tandis que le couple reste sur place (à droite).

L'oie n°1 a regagné son poste.

Tandis que le couple n'a pas bougé et entend bien apparemment ne pas le faire...

UNE DEMI-HEURE PLUS TARD:
Mais il sera obligé de quitter la place lors d'un 2e charge une demi-heure plus tard!

Ce nouvel assaut sera décisif!